J'ai toujours aimé regarder passer le ciel

un feuilleton sur Pavillons… ………………………
… écrit et illustré par Sophie Voillot

Sophie Voillot en 1976
Photo prise en 1976.

Il était une fois deux fillettes de sept et dix ans enlevées par leur mère et transplantées de la banlieue de Paris à celle de Montréal, pour y être élevées sous un faux nom.
La mère et son deuxième mari vivaient les débuts d’une longue folie à deux qui, à ma connaissance, n’a jamais cessé, ne faisant qu’empirer.
Certitude de s’engager dans une vie au-dessus du monde entier pour, en réalité, sombrer dans un quotidien fait de violences, de menaces, d’intimidations et j’en passe. L’aînée, c’était moi.

Ma captivité a duré sept ans.
Sept années à rêver de quitter cette maison
cossue où j’étais enfermée, humiliée, battue…

Mon histoire tient du récit classique dans lequel l’héroïne entend l’appel de l’aventure et quitte son nid douillet, à la recherche du sens de la vie. À une différence près : dans mon cas, le nid était une cage gardée par une méchante sorcière que j’appelais Maman.

Page d’accueil du feuilleton
J’ai toujours aimé regarder passer le ciel sur Pavillons.ca

Lire deux épisodes gratuits
1 La grimace du téléphone – c’est arrivé la première fois que j’ai pris de l’acide;
9 Portage – plus tard, la vie m’a soulevée et déposée au carré Phillips…

On en parle

Depuis son lancement, les médias s’intéressent à cette curiosité du milieu de l’édition, souvent comparée au Netflix ou Spotify de la littérature. (…) Pavillons évolue progressivement vers un gabarit hybride, réunissant le meilleur des deux mondes : l’instantanéité et l’accessibilité de la culture grâce au numérique et l’accompagnement éditorial des projets d’auteur.e.s grâce à l’expérience de direction littéraire des trois fondatrices et à une relation étroite entre elles et les écrivain.e.s.
L’Itinéraire, 15 décembre 2022

Parmi les feuilletonistes de Pavillons, certains sont particulièrement prolifiques. C’est le cas de Sophie Voillot, dont la vie professionnelle tourne officiellement autour de la traduction littéraire, mais que son parcours personnel a menée à l’écriture d’un feuilleton autobiographique…
L’itinéraire, 15 décembre 2022 (PDF)

Je vous invite à apprécier l’écriture vivante, savante, franche et musicale de Sophie Voillot, peaufinée par des années à traduire des romans aux Éditions Alto et du Boréal (…) Ses expériences sont marquées par l’exploration des limites de la conscience et de la vie en société, parmi les décombres et la mendicité.
Julie Martineau sur Auteurpreneur.net

Pour aller plus loin
Page d’accueil de Pavillons.ca